Ce que nous faisons

Les quatre principales activités des Oeuvres Jean Lafrance, par lesquelles nous venons en aide aux jeunes et aux plus démunis sont les suivantes :

  • La maison au pied de la Pente-Douce;
  • Le Magasin Partage;
  • L’aide humanitaire au Mexique;
  • La scolarité.

La maison au pied
de la Pente-Douce

C’est le 1er novembre 1998 qu’un ancien presbytère est devenu La maison au pied de la Pente-Douce pour accueillir des jeunes garçons âgés entre 14 et 18 ans et leur apporter toute l’aide et le soutien nécessaire au quotidien pour qu’ils puissent devenir de jeunes citoyens autonomes, responsables, actifs et engagés. Pour ces jeunes, ce lieu est leur maison et, pour certains d’entre eux, représente leur famille.

La maison au pied de la Pente-Douce se veut, d’abord et avant tout, un lieu où les jeunes peuvent vivre des expériences stimulantes, enrichissantes et exigeantes qui les mèneront à l’autonomie. La maison, c’est en quelque sorte une famille où cohabitent les jeunes ainsi que deux adultes qui jouent le rôle respectif du père de famille, de grande sœur ou de grand frère, en plus du personnel qui n’habite pas à la maison, mais qui fait tout de même partie de la famille… C’est dans ce contexte familial que les intervenants professionnels et les bénévoles travaillent de concert pour donner la chance à ces jeunes de se prendre en main et de regagner confiance en eux. Ralliés au tour du même désir et parce qu’ils croient en ces jeunes, ces partenaires mettent tous leurs efforts dans cette cause.

Les moyens d’y arriver

  • Offrir au jeune en difficulté, par l’entremise de l’hébergement, un contexte familial et une structure d’encadrement stimulants qui l’aident à devenir autonome et responsable;
  • Offrir au jeune la possibilité d’agir activement dans la société; d’une part, à l’intérieur d’un projet scolaire, d’autre part, à l’intérieur d’un projet de bénévolat;
  • Offrir au jeune la possibilité de s’investir dans des relations personnelles valorisantes à l’intérieur d’une vie d’équipe où il est intégré comme acteur principal de son projet social;
  • Offrir au jeune des opportunités pour qu’il développe un sentiment de compétence, de fierté et d’appartenance à la communauté;
  • Offrir au jeune réinséré dans son milieu une référence pour l’aider à surmonter les défis de sa réinsertion et supporter ses efforts d’intégration.

Nos principes éducatifs de base

Vivre avec

C’est vivre avec le jeune, dans la même maison que lui, pour partager avec lui son quotidien, pour créer avec lui des liens significatifs.

Être avec

C’est être avec le jeune, dans son quotidien, en l’accompagnant dans toutes les facettes de son cheminement, en passant du temps avec lui.

Faire avec

C’est faire avec le jeune toutes les petites démarches ou tâches qu’il a à accomplir, pour l’accompagner, le sécuriser, lui apprendre, lui donner une méthode, l’appuyer et en profiter pour créer des liens avec lui.

Et aussi…

  • L’équité, parce que chacun est unique.
  • L’implication dans ta vie, dans ta maison et dans la communauté.
  • La famille.
  • Apprendre à redonner aux autres.
  • C’est ton choix.
  • C’est ta responsabilité.
  • La qualité est plus importante que la quantité.
  • Tu es le chauffeur de ton autobus.

Le SOS

Tous les jeunes résidant à La maison au pied de la Pente-Douce doivent respecter le SOS; trois champs d'action qui prennent vie à travers leur quotidien :

Scolarisation

obligatoire pour tous

Ouverture

sur le monde et implication dans la communauté

Sport

obligatoire pour tous (karaté)

Le Magasin Partage

En 1978, un groupe de jeunes qui avait envie de s’engager auprès des familles démunies fonda, en collaboration avec Jean Lafrance et d’autres bénévoles, le Magasin Partage, une véritable épicerie ouverte uniquement durant le temps des fêtes qui vent ses articles aux plus démunis à 10 % du prix régulier. Au fil des années, le nombre de familles aidées n’a cessé d’augmenter. Chaque année, nous aidons plus de 2000 familles à célébrer un joyeux temps des fêtes.

Le don de nourriture

Chaque semaine, les Oeuvres Jean Lafrance récoltent dans les supermarchés Maxi le surplus de nourriture périssable qui n’est pas vendu pour le redistribuer aux personnes démunies de notre communauté par l’entremise d’organismes comme La Bouchée généreuse, Partage Chrétien et L’arche de Jean Vanier qui vient spécifiquement en aide aux gens les plus pauvres.

La Zone Hot-dog depuis 2008

Grâce à des contacts avec la chaîne d’alimentation Maxi nous avons depuis 2008, une (très belle) cantine mobile qui visite, durant l’été, toutes les épiceries Maxi de la région de Québec, pour une durée moyenne de 5 jours chacun. La Zone hot-dog que nous considérons comme un plateau de travail, permet de faire travailler les jeunes garçons durant l’été, en se servant de cette occasion pour leur transmettre des aptitudes et attitudes de travail. Environ 15 000 hot-dogs sont vendus par été et les gains amassés permettent le financement des voyages humanitaires.

Le bénévolat dans la communauté

Il est très important à La maison de redonner à la communauté, parce que nous avons beaucoup reçu d’elle. À différentes occasions durant l’année, il est obligatoire pour tous de venir donner du temps à la communauté. Par exemple, les jeunes des Oeuvres Jean Lafrance offrent plusieurs heures de leur temps au Magasin Partage, et ce, depuis 14 ans. Nous conscientisons les garçons à l’importance de donner à leur tour à la communauté parce qu’elle nous donne énormément et fréquemment. De plus, c’est une occasion pour certains jeunes d’acquérir des aptitudes et attitudes de travail et de se valoriser par leur bonne action.

L’aide humanitaire

Depuis le 20 mars 2007, une équipe permanente du Centre Agapê de Québec travaille à Huatsusco, dans l’état de Veracruz au Mexique. Elle y est responsable de la gestion et de l’animation du centre Juan Pablo II.

C’est dans ce coin du globe que les jeunes des Oeuvres Jean Lafrance ont la chance de s’envoler, chaque année depuis 2008, à la découverte d’une autre culture, d’une réalité totalement différente d’eux et de participer activement à la création de structures favorisant les loisirs des jeunes dans les villages de Tepampa et de Chalchitepec : construction d’esplanades, de parcs pour les enfants, etc.

Après 3 années de coopération avec le centre Agapê, les jeunes sont unanimes : ils adorent leur expérience!

«J’ai beaucoup appris sur la culture, l’économie et la langue du pays. J’étais impressionné de constater que les habitants des montagnes travaillent très fort et ce à chaque jour. Mon expérience m’a permis de réaliser que dans la vie, le  travail n’est pas seulement pour soi, mais bien pour donner et apporter quelque chose aux autres.»

- Zackery

«Pour un premier voyage au Mexique, c’était vraiment agréable, mon coup de cœur fut d’aller travailler au village, de faire de la pioche, mais surtout de créer des liens avec les gars et les éducateurs. Ce qui m’a le plus ébranlé fut de constater que malgré la pauvreté des gens, ils sont heureux quand même!»

- Jérémie