Je suis un parent...

En tant qu’adultes, nous n’avons pas à tout prendre sur nos épaules. Il faut se rappeler qu’une grande part appartient au jeune, car il est le chauffeur de son propre autobus et nous sommes les copilotes, les accompagnateurs. Il faut apprendre à laisser aller la corde pour faire confiance à la vie. Une grande joie dans notre maison, c’est de voir des parents qui, avec leurs forces et leurs faiblesses, ont accepté d’accompagner leur fils dans leur démarche d’autonomie.

 

Les parents se demandent souvent : est-ce que j’en fais assez? Peut-être qu’ils en font assez, peut-être que non, mais si une seule chose est certaine, c’est qu’on ne peut donner ce que nous n’avons pas reçu nous-mêmes.

Aussi, en tant qu’adulte, je dois apprendre à le laisser faire même si je crois qu’il s’en va à la dérive et qu’il va se perdre. Ce n’est pas toujours facile, mais je dois respecter sa décision et l’accompagner dans son choix sans lui mettre de coussins (au cas où).

La question que l’on doit se poser est plutôt : est-ce que je suis encore capable de l’accueillir avec cette liberté dont il a besoin? Accepter que mon enfant soit libre de faire ses choix est souvent difficile, mais dites-vous qu’être libre, c’est faire des choix et en assumer les conséquences, bonnes ou mauvaises.

NOUVEAU TITRE

NOUVEAU TEXTE